8h00 – Accueil des participants – petit déjeuner – networking

8h45 – Accueil et introduction

Yvon COLLIN, président de la CSNP, président des Assises de la Cohésion Numérique et Territoriale 2020

9h00 – « Le numérique pour une économie plus locale et plus solidaire »

Olivia GRÉGOIRE, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable (sous réserve)

9h10 – « A l’âge d’internet, le lieu fait-il toujours lien ? »

Michel MAFESOLLI, sociologue, professeur émérite à l’université Paris-Descartes

9h25 – « Le numérique au service de la cohésion sociale et territoriale : quelles avancées ? quels nouveaux enjeux ? »

Muriel BARNEOUD, directrice de l’engagement sociétal du Groupe La Poste

9h35 – Table ronde 1 : « Services au public : comment harmoniser numérique et présence territoriale ? »

La dématérialisation des services au public va souvent de pair avec la disparition de services de proximité, qu’ils soient publics ou privés. Quand la présence humaine reste-t-elle incontournable ? Comment conjuguer harmonieusement dématérialisation et présence physique ? Quels outils numériques au service de la présence humaine ? Quel rôle pour les collectivités territoriales, l’Etat, le secteur associatif ?

TABLE RONDE EN COURS DE CONSTITUTION

10h50 – Table ronde 2 « Réconcilier e-commerce et économie de proximité »

La crise sanitaire de 2020 a précipité de nombreux consommateurs à la fois chez les commerçants de proximité et sur les plateformes de e-commerce. Dans ce contexte, de nombreuses initiatives visant à fédérer sur des plateformes en ligne, des commerçants de proximité, producteurs et entreprises locales, proposant à la fois leurs produits et services ont vu le jour. Ces initiatives ont-elles un avenir hors crise ? Les circuits courts, producteur locaux et commerces de centre-ville peuvent-ils tirer profit d’internet ?

TABLE RONDE EN COURS CONSTITUTION

11h50 – Table ronde 3 : « Le télétravail va-t-il redessiner la géographie économique des territoires ? »

La crise sanitaire de 2020 a accéléré l’adoption du télétravail avec des conséquences durables sur les lieux dédiés à l’activité professionnelle, en particulier les bureaux. Certaines entreprises, y compris les plus grandes, n’hésitent plus à délocaliser leurs collaborateurs ou certaines implantations à condition qu’elles disposent d’une connectivité suffisante pour supporter le travail en ligne. D’autres, y compris des entreprises étrangères, ont massivement déterritorialisé le recrutement de leurs talents : plus besoin de s’expatrier en Californie pour travailler pour un géant du net ! Ainsi la « fuite des cerveaux » s’opère désormais en restant sur place.

TABLE RONDE EN COURS DE CONSTITUTION

12h50 – Clôture

Nadia HAI, ministre déléguée auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargée de la Ville (sous réserve)